Paroisse Notre-Dame de l'Assomption

Woluwe-Saint-Lambert

Paroisse Notre-Dame de l'Assomption

Woluwe-Saint-Lambert

Janvier 2020

Vouex Au seuil de cette nouvelle année, permettez-moi une réflexion ou l’autre. Les frères, vous le savez, se sont retirés pour quelques jours à l’abbaye d’Orval. Malgré quelques problèmes gastriques, ils ont eu l’occasion de se reposer, de se recueillir avec les moines et aussi de travailler. Certains étudient encore et ont des travaux à réaliser. Pour ma part, je dois préparer un exposé dans le cadre des « Ateliers de la foi » (voir ci-dessous). Je m’intéresse à cet énoncé du Credo : « je crois… à la sainte Église catholique » et je me questionne sur le sens de cet énoncé surtout dans un contexte difficile où l’Église est dénigrée, à raison en partie, ou laisse de plus en plus indifférent.

Dans l’évangile, Jésus ne parle pas de l’Église comme telle sauf en Mt 16 (vous chercherez 🙂). Mais il parle abondamment du Royaume des cieux, qui est notre destinée. L’Église apparaît comme moyen du Royaume, déjà qu’elle en est le germe, qu’elle l’anticipe, et qu’elle y conduit. Le Royaume, dit Jésus à ses disciples, est en vous, au milieu de vous, entre vous. Deux petites paraboles de Jésus expriment bien cela : la parabole de la graine qui devient un grand arbre et celle du levain dans la pâte (Mt 13, 31-33). L’une et l’autre nous parlent aussi de l’Église, et de notre communauté chrétienne. Pour l’instant, j’ai l’impression que c’est davantage la première parabole qui nous caractérise. Que le Seigneur poursuive son œuvre, qu’il continue de nous donner la croissance, que notre accueil soit de plus en plus chaleureux, solidaire et fraternel ! C’est un premier souhait pour cette nouvelle année.

Mais que dire de la deuxième parabole dans son application à notre petite communauté. Vous me direz qu’il y a là un travail de l’Esprit qui nous échappe. Nous pouvons à peine percevoir comment les germes du Royaume se répercutent autour de nous, dans nos contextes quotidiens. Pourtant le Royaume est à l’œuvre là aussi comme la pâte entrainée par la poussée du levain. Sans doute qu’il nous faudrait nous rendre plus attentifs à cet aspect du Royaume à l’extérieur et davantage contribuer à répandre autour de nous la saveur de l’Amour et d’en témoigner. C’est un deuxième souhait que je voudrais formuler pour cette année.

 

Sacristain Vous le savez, Adèle a quitté son service de sacristine pour raison de santé et d’âge. Elle aura bientôt 94 ans. Nous la fêterons prochainement. Elle a œuvré dans la paroisse d’abord au service de la communauté néerlandophone puis par la suite à celui de notre communauté francophone. Aujourd’hui qu’elle nous quitte, ce service devient vacant. Stéphane a pris la relève, du moins pour le dimanche. Et nous l’en remercions. Mais pour les jours de la semaine ou les occasions diverses, nous n’avons pour l’instant personne. Aussi, s’il vous semble que vous pourriez assurer ce service en tout ou en partie, merci de prendre contact avec moi ou avec Marie-Françoise Nossent.

Ateliers de la foi Nous vous proposons un cycle de conférences pour le temps de Carême sur le thème général de l’Église. La première conférence sera donnée après la célébration du mercredi des Cendres, le 26 février prochain en soirée. 6 autres conférences seront données ensuite les samedis matin de Carême. Ce sont les frères de l’Assomption de nos deux communautés de Bruxelles qui donneront ces conférences.