Paroisse Notre-Dame de l'Assomption

Woluwe-Saint-Lambert

Paroisse Notre-Dame de l'Assomption

Woluwe-Saint-Lambert

5 ème dimanche de Carême, année A

Jn 11, 3-7.17.20-27.33b-45

Aujourd’hui nous entendons sans-doute cette lecture de l’Evangile différemment que d’habitude.

En ce temps où la seule maladie Covid-19 a fait plus de 30'000 morts à ce jour, des dizaines de milliers de personnes hospitalisées, et des centaines de milliers si ce n’est des millions de personnes infectées… comment accueillir cet Evangile qui nous parle de Jésus qui relève des morts son ami Lazare mort d’une maladie ?

Pourquoi dans ce que nous vivons il ne nous est pas donné d’entendre Dieu nous dire « cette maladie ne conduit pas à la mort » ? Ces questions sont d’autant plus lourdes si nous avons un proche qui est affecté, un membre de la famille qui souffre ou qui est décédé.

Pourquoi Dieu n’intervient-il pas maintenant comme il l’a fait pour Lazare ? Il faudra sans doute accepter que pour une large part cela restera un mystère.

Les théologiens auraient quelques réponses à donner, mais pour celui qui souffre et celui qui est en deuil elles ne seront pas satisfaisantes. Ce que nous pouvons faire dans notre chemin de Carême c’est regarder le Christ.

Ce passage de l’Evangile de Jean contient le plus court verset de toute la Bible, Jean 11, 35, deux mots : « Jésus pleura ». Dieu n’est pas absent de ce que vit l’homme, de ce que nous éprouvons dans les moments les plus obscurs de nos existences. Celui qui s’est fait homme pour nous, il est saisi d’émotions pour nous et il pleure avec nous. Mais il nous invite aussi à regarder l’avenir avec espérance, malgré tout ce qu’on peut vivre, parce qu’il est avec nous, toujours, tous les jours.

Nous n’avons pas toutes les réponses aux interrogations légitimes qui nous habite, mais nous avons la promesse de la vie avec Dieu, et nous avons accès à cette source d’eau vive qui nous redonne des forces, qui nous permet de nous relever et d’avancer.

En ce dimanche Jésus te dit, « Moi, je suis la résurrection et la vie. Crois-tu cela ? »les drames et les changements qui arrivent, c’est une urgence.