Paroisse Notre-Dame de l'Assomption

Woluwe-Saint-Lambert

Paroisse Notre-Dame de l'Assomption

Woluwe-Saint-Lambert

La corde à trois fils ne se rompt pas facilement

Aller au groupe de prière “Foi et Travail” de Notre Dame de l’Assomption est d’abord en ce qui me concerne une démarche de foi et un engagement fixe qui demande une fidélité, une persévérance dans la durée! Nos moments de rencontre représentent un partage d’expérience et une ébullition de spiritualité via les prières, les chants et nos échanges sur le thème ou la parole du jour.

De manière générale, chacun se présente tel qu’il est lors de nos réunions et aucun jugement n’est émis. C’est ce qui me plait le plus. Que je sois abattue, tourmentée ou frustrée, je peux venir en parler avec le groupe tout en essayant de trouver une réponse auprès des saintes écritures.

Prier à plusieurs est un soutien dans ma vie de foi et je reste persuader que c’est cet amour que Dieu recherche en nous. Une interaction non seulement avec lui mais également avec les autres car ensemble nous sommes plus fort. Lorsque nous nous sentons abattus, nous pouvons facilement baisser les bras mais en groupe, les membres seront présents pour te relever ou te soutenir en cas de baisse de régime.

Pour finir, je citerai ce verset Ecclésiaste 4: 9-12 ​“​Deux valent mieux qu'un, parce qu'ils retirent un bon salaire de leur travail.Car, s'ils tombent, l'un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever ! De même, si deux couchent ensemble, ils auront chaud; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud ? Et si quelqu'un est plus fort qu'un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement”.

 

Témoignage de Tshiana Maureen Bongongu, jeune pro du groupe “Foi et Travail” de Notre Dame de l’Assomption

Décembre 2019

Profonde gratitude

 

Au moment où j’écris ces mots en moi monte une profonde gratitude envers vous, chacun en particulier, et tous ensemble.

J’ai eu la grâce de partager avec vous durant ces derniers mois la joie de vivre ensemble l’Eucharistie. Je ne suis que de passage à Bruxelles et rentre en Afrique chez moi la semaine prochaine.

Bien que je n’ai pu parler à beaucoup d’entre vous durant toute cette période, à part un bonjour ou la “paix du Christ” à se souhaiter, je voudrais vous remercier pour combien je me suis sentie accueillie parmi vous dès le premier jour. Que ce soit dans la célébration des sacrements de confirmation ou le repas convivial et festif après la messe. Que se soit dans les différents laïcs qui se donnent pour organiser la messe, la quête, le service des enfants que dans le tour de danse après la messe fait dernièrement. J’ai eu beaucoup de joie pour la chorale qui nous encourage tous et nous fait vibrer d’un seul cœur. Bravo à la chorale !! Les rappels fréquents à l’adoration en semaine m’ont permis de goûter à la paix de Dieu qui règne, et les témoignages donnés sur l’adoration au courant de la messe sont pour moi un grand cadeau que je ramène avec moi.

L’exhortation des prêtes et surtout leur ingéniosité dans chaque messe à nous faire vivre quelque chose de chaleureux, de fraternel parmi nous ont aussi été une grande joie pour moi, étrangère en ce lieu mais tellement intégrée dans cette communauté que je me suis toujours sentie chez moi dès le début, tant durant les messes de semaine que du dimanche.

Ainsi, c’est avec profonde gratitude que je repars, et avec beaucoup d’espérance aussi, nous encourageant les uns les autres, de par le monde, à tenir bon dans la foi et à avancer ensemble.

Courage à la paroisse, courage à chacun de vous, et restons unis dans la prière de l’Eucharistie.

Votre sœur,

Béata

Le 14 juillet 2019

(Béata Habyarimana – Kigali – Rwanda – habyarimanab@gmail.com)